Des gendarmes stationnent devant la maison du suspect mis en examen dans l\'enquête sur la disparition de Maëlys, à Domessin (Savoie), le 5 septembre 2017.
Des gendarmes stationnent devant la maison du suspect mis en examen dans l'enquête sur la disparition de Maëlys, à Domessin (Savoie), le 5 septembre 2017. (JEFF PACHOUD / AFP)

Disparition de Maëlys : les parents de la fillette se constituent partie civile et nient tout lien avec le suspect

"La famille de Maëlys appelle au respect du secret de l’instruction dans cette affaire et entend protéger strictement l’intimité et la vie privée de son foyer". Pour la première fois depuis la disparition de leur fille, les parents de Maëlys s'expriment, mardi 5 septembre, via un communiqué transmis par leur avocat, maître Fabien Rajon. Annonçant qu'elle se constitue partie civile, la famille explique également qu'elle ne fera "aucun commentaire dans la presse, dans l'immédiat" pour "ne pas gêner" les investigations. 

Néanmoins, la famille apporte une précision de taille : elle dément tout lien avec le suspect mis en examen dans cette affaire. "Aucun lien proche ou lointain n’a existé ou n’existe entre le père de Maëlys et l’actuel mis en examen écroué dans cette affaire", assure-t-elle. 

Un suspect écroué dimanche

Maëlys est introuvable depuis sa disparition, lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère), dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août. Un suspect a été écroué dimanche dans le cadre de cette affaire. Une perquisition a lieu depuis mardi matin au domicile de ses parents, à Domessin (Savoie), situé non loin du lieu du mariage où la fillette a été vue pour la dernière fois.

plus