Maître Bernard Meraud, l\'avocat du suspect dans l\'affaire de la disparition de Maëlys, répond aux journalistes, le 4 septembre 2017 à Morestel (Isère). 
Maître Bernard Meraud, l'avocat du suspect dans l'affaire de la disparition de Maëlys, répond aux journalistes, le 4 septembre 2017 à Morestel (Isère).  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Disparition de Maëlys : le suspect a "reconnu avoir eu un contact avec la fillette, comme des tas de gens lors de cette soirée"

L'homme mis en examen dans l'affaire Maëlys, la fillette de 9 ans qui a disparue à Pont-de-Beauvoisin (Isère) lors d'une fête de mariage, a "reconnu avoir eu un contact avec la fillette, comme des tas de gens lors de cette soirée", a indiqué l'avocat du suspect ce lundi à franceinfo. Il a eu "un contact avec la fillette à un moment où ils étaient à proximité de son véhicule", a ajouté Maître Bernard Méraud.

Maëlys dans sa voiture "pour voir ses chiens"

"Il était à côté de son véhicule en train de fumer et deux enfants dont Maëlys sont venus pour voir s'il avait ses chiens dans son véhicule. Donc deux enfants sont montés sur la banquette arrière mais les chiens n'étaient pas dans la voiture. Les deux enfants sont montés et sont ressortis", a poursuivi l'avocat.

Une trace ADN de Maëlys a été retrouvée au niveau du tableau de bord, proche du volant de la voiture de l'homme mis en examen, a confirmé le procureur de la République adjoint de Grenoble à franceinfo ce lundi matin. L'avocat a estimé de son côté qu'il y a pu y avoir "transport d'ADN".

Le suspect avait reconnu avoir nettoyé sa voiture le lendemain du mariage, parce qu'il devait la vendre "dans les jours qui viennent". La personne qui est censée acheter la voiture a été "identifiée", a assuré l'avocat à franceinfo.

Le suspect "passablement abattu"

L'avocat a ajouté que le trentenaire a également reconnu être rentré chez lui, à Domessin (Savoie), dans la nuit pour changer son short blanc tâché de vin rouge. La mère du suspect dit avoir aperçu son fils à son domicile dans cette nuit du samedi 26 août au dimanche 27 août.

Le suspect de 34 ans, placé en détention dimanche soir, nie toute implication dans la disparition de la fillette. Son avocat a indiqué le trouver "passablement abattu" par la "totale incompréhension des évènements qu'il est en train de subir. Il a l'impression d'être dans un engrenage", a ajouté l'avocat.

Cet homme de 34 ans, invité au vin d'honneur et à revenir un peu plus tard dans la soirée du mariage, est poursuivi pour "arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans" et a été placé en détention provisoire dimanche soir.

Disparition de Maëlys : selon son avocat, le suspect a "reconnu avoir eu un contact avec la fillette, comme des tas de gens lors de cette soirée"
--'--
--'--

plus