Voir la vidéo
FRANCE 3

Affaire Maëlys : les soupçons de la famille se portent sur le principal suspect

C'est une large étendue d'eau déjà passée au peigne fin il y a bientôt 15 jours. Mais depuis hier,  dimanche 10 septembre, les recherches ont repris sur le lac d'Aiguebelette (Savoie) dans des eaux qui atteignent parfois 80 mètres de profondeur. Aidés par des sonars, les enquêteurs poursuivent leurs investigations dans un endroit où le principal suspect avait ses habitudes. "On a un petit faisceau de renseignements, des habitudes que la personne interrogée nous a données, notamment un cabanon que possédait la famille. C'était quelqu'un qui promenait ses chiens dans le coin aussi", explique Ludovic Wojcik, adjudant de la brigade nautique d'Aix-les-Bains. 

Plusieurs éléments troublants

 Mis en examen la semaine dernière, le principal suspect, âgé de 34 ans, continue à nier toute implication. Mais pour les enquêteurs,  plusieurs éléments restent troublants. Des traces ADN de la petite Maëlys ont été relevées sur le tableau de bord de la voiture du suspect. Le short taché de vin qu'il portait le soir du drame reste introuvable. L'homme a également caché aux gendarmes l'existence d'un second téléphone portable, et a nettoyé sa voiture de fond en comble le lendemain du mariage. La famille de Maëlys avait aussi trouvé intrigant que l'homme passe autant de temps avec la fillette pendant la soirée. 

Le JT
Les autres sujets du JT
plus