Affaire des fadettes

L’affaire des fadettes débute en juillet 2010 avec la publication par Le Monde d’un article du journaliste Gérard Davet, qui met en difficulté Éric Woerth dans le cadre de l’affaire Bettencourt. Une enquête est lancée par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) pour retrouver l’origine des sources du journaliste, notamment à travers l’analyse de ses factures téléphoniques détaillées : les « fadettes ». Résumé, chronologie et explication de l’affaire des fadettes, qui a entraîné la mise en examen le 17 octobre 2012 de l’ancien directeur de la DCRI, Bernard Squarcini.
Bernard Squarcini, l'ancien "patron" de la Direction centrale du renseignement intérieur, arrive à son procès, le 18 février 2014, au tribunal de grande instance de Paris.
Affaire des fadettes : Bernard Squarcini condamné à 8000 euros d'amende
L'ancien procureur de Nanterre Philippe Courroye, le 18 novembre 2010, à Nanterre (Hauts-de-Seine).
L'affaire des fadettes visant Philippe Courroye se poursuit à Lille
L'ancien procureur de Nanterre, Philippe Courroye, quitte le Conseil d'Etat, à Paris, le 6 septembre 2012.
VIDEO. Affaire des "fadettes" : l'ex-procureur Courroye ne sera pas sanctionné, confirme Taubira
Le juge Philippe Courroye, ex-procureur de Nanterre (Hauts-de-Seine), aujourd'hui avocat général près la cour d'appel de Paris, photographié en janvier 2012.
Le Conseil supérieur de la magistrature ne veut pas sanctionner le juge Courroye
Bernard Squarcini, alors directeur central du renseignement intérieur, à Paris, le 17 janvier 2012.
Fadettes : l'ex-patron de la DCRI renvoyé en correctionnelle
Bernard Squarcini reste mis en examen pour "collecte de données à caractère personnel par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite".
Fadettes : la mise en examen de Squarcini partiellement annulée
L'ancien directeur central du renseignement intérieur, Bernard Squarcini, à Paris, le 17 janvier 2012.
Fadettes : l'ex-chef du renseignement intérieur pourrait ne plus être poursuivi
La mise en examen du procureur de Nanterre Philippe Courroye a été annulée le 22 mars 2012.
"Fadettes" : la mise en examen du procureur Philippe Courroye annulée
Le procureur Philippe Courroye, à Nanterre (Hauts-de-Seine), le 18 novembre 2010.
Que risque le procureur Courroye, mis en examen dans l'affaire des fadettes ?
Philippe Courroye, le procureur de Nanterre (Hauts-de-Seine), le 18 novembre 2010.
"Fadettes" : l'annulation de la mise en examen de Courroye requise
Le procureur Philippe Courroye dans son bureau à Nanterre le 18 novembre 2010. 
Fadettes : Courroye se défend d'avoir enfreint la loi