FRANCEINFO

Julian Assange va demander l'asile politique à la France après le classement de l'enquête pour viol qui le visait

Julian Assange va demander l'asile politique à la France, après le classement sans suite par le parquet suédois d'une plainte pour viol contre le fondateur de WikiLeaks, a annoncé l'avocat de WikiLeaks et de Julian Assange Juan Branco à franceinfo vendredi 19 mai.

"Ce serait de la responsabilité de la France de lui donner l’asile politique, a estimé Juan Branco. Julian Assange va essayer maintenant de sortir de l’ambassade d’Equateur à Londres et de réclamer notamment à la France qu’un geste soit fait, afin de l’accueillir et qu’asile lui soit donné, pour le protéger des poursuites qui sont menées contre lui aux États-Unis."

Il a également assuré que son client risque d’être très rapidement extradé aux États-Unis s’il sort de l’ambassade d’Equateur à Londres où il est reclus depuis 2012. "Il y a des menaces qui ont été énoncées par Donald Trump lui-même il y a quelques semaines visant à faire emprisonner à vie Julian Assange du fait de ses activités en tant que journaliste et sa révélation de scandales de corruption et de crime contre l’humanité" a affirmé l’avocat Juan Branco.

En 2015, Julian Assange avait demandé dans une lettre ouverte à François Hollande de l'accueillir en France, invoquant un "geste humanitaire". Dans sa lettre, il affirmait que sa santé physique et mentale était menacée, après plus de trois ans passés reclus à l’ambassade d’Equateur à Londres. Sa demande avait été refusée par l'Elysée : "La situation de M. Assange ne présente pas de danger immédiat. Il fait en outre l’objet d’un mandat d’arrêt européen", avait déclaré la présidence de la République.