Agnès Saal

L'Institut national de l'audiovisuel (INA) est dans la tourmente. Sa présidente, Agnès Saal, a été contrainte de présenter sa démission, le 28 avril 2015, après la révélation du montant de ses frais de taxi : près de 41 000 euros en dix mois. 

Les membres du conseil d'administration de l'INA ont été avertis par une lettre anonyme reçue à leur domicile. 

Alors qu'elle avait un chauffeur de fonction pour ses déplacements, Agnès Saal avait expliqué qu'elle ne voulait pas lui imposer des journées trop longues. C'est pour cette raison, selon elle, qu'elle avait fait appel à la société de taxi G7, notamment pour assurer ses déplacements entre le siège de l'INA, à Paris, et son domicile, à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne). 

Agnès Saal dans son ancien bureau de directrice de l'INA, à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne), le 31 juillet 2014.
Agnès Saal de retour au ministère de la Culture, après les condamnations pour ses frais de taxi
L'ancienne directrice de l'INA Agnès Saal et son prédécesseur Mathieu Gallet.
Agnès Saal, moins dépensière à l'INA que son prédécesseur Mathieu Gallet ?
L'ancienne présidente de l'INA (Institut national de l'audiovisuel), Agnès Saal, le 11 avril 2016, devant le tribunal de Créteil (Val-de-Marne).
Frais de taxis au centre Pompidou : Agnès Saal condamnée à trois mois avec sursis
L'ancienne présidente de l'INA, Agnès Saal, s'entretient avec son avocat au palais de justice de Créteil (Val-de-Marne), le 11 avril 2016.
L'ex-patronne de l'INA plaide coupable dans l'affaire des frais de taxi
L'ancienne présidente de l'INA, Agnès Saal, s'entretient avec son avocat au palais de justice de Créteil (Val-de-Marne), le 11 avril 2016.
Frais de taxi à l'INA : Agnès Saal condamnée à 4500 euros d'amende et 3000 euros de dommages et intérêts
Agnès Saal, alors présidente de l'Institut national de l'audiovisuel, à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne), le 31 juillet 2014.
Affaire des frais de taxis : Agnès Saal accepte de plaider coupable
La présidente de l'INA, Agnès Saal, pose dans son bureau, le 31 juillet 2014 à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne).
Scandale des frais de taxi : Agnès Saal estime avoir manqué de "cadrage"
Agnès Saal au siège de l'INA, à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne), le 31 juillet 2014.
François Hollande sévit et sanctionne Agnès Saal
Agnès Saal au siège de l'INA, à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne), le 31 juillet 2014.
Frais de taxi : l'ex-patronne de l'INA exclue de la fonction publique pour deux ans, dont six mois ferme
Agnès Saal, présidente de l'INA dans son bureau de Bry-sur-Marne (Val-de-Marne), le 31 juillet 2014.
Affaires des frais de taxi : l'ex-patronne de l'INA Agnès Saal à nouveau entendue
Agnès Saal, alors présidente de l'INA, lors d'un colloque à Paris, le 21 octobre 2014.
Notes de taxi : Agnès Saal avait déjà frappé
Agnès Saal, alors présidente de l'INA, lors d'un colloque à Paris, le 21 octobre 2014.
Agnès Saal visée par une enquête sur 38 000 euros en frais de taxi, cette fois au Centre Pompidou
Agnès Saal lors de la 20e édition du colloque NPA-"Le Figaro", le 21 octobre 2014, à Paris.
Trois anciens patrons d'Agnès Saal se mobilisent contre son "lynchage"
Fleur Pellerin, le 8 juin 2015, sur le perron de l'Elysée.
Affaire Agnès Saal : Fleur Pellerin va envoyer une circulaire sur le bon usage des frais professionnels
Agnès Saal, ancienne présidente de l'Institut national de l'audiovisuel (INA), dans son bureau à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne), le 31 juillet 2014.
Agnès Saal soupçonnée d'avoir aussi abusé de ses frais de taxi lorsqu'elle dirigeait le centre Pompidou
L'ancienne directrice de l'INA, Agnès Saal, le 20 mars 2015.
Frais de taxis à l'INA : enquête préliminaire ouverte contre Agnès Saal
Fleur Pellerin, le 29 mai 2015 à Abbeville (Somme).
Affaire Agnès Saal : Fleur Pellerin saisit la justice
Le président de Radio France, Mathieu Gallet, avant son audition par la Commission de la culture, de l'éducation et de la communication du Sénat, le 7 mai 2015.
INA : Mathieu Gallet et Agnès Saal visés par une plainte d'Anticor
Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, répond à un député lors des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale, le 26 mai 2015.
VIDEO. "Vous avez des cours de rattrapage d'Etat de droit à prendre", lance Fleur Pellerin à un député UMP
Agnès Saal, alors présidente de l'INA, lors d'un colloque, à Paris, le 21 octobre 2014.
Après sa démission de l'INA, Agnès Saal réintègre le ministère de la Culture
Le logo de l'Institut national de l'audiovisuel à Paris (Ina), le 9 avril 2013.
Laurent Vallet est nommé directeur général de l'INA en remplacement d'Agnès Saal
L'ex-présidente de l'INA, Agnès Saal, au siège de l'institution publique à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne), le 31 juillet 2014. 
Affaire Agnès Saal : "Une plainte doit être déposée", selon le président d'Anticor
Agnès Saal lors de la 20e édition du colloque NPA-"Le Figaro", le 21 octobre 2014, à Paris.
ENQUÊTE FRANCETV INFO. Agnès Saal à l'INA, de l'espoir au malaise
Agnès Saal au siège de l'INA à Bry-sur-Marne, le 31 juillet 2014.
Trois questions pour comprendre l'affaire Agnès Saal
Agnès Saal, alors présidente de l'Institut national de l’audiovisuel, à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne), le 31 juillet 2014.
Frais de taxi : ce que contient le rapport qui met en cause Agnès Saal
Agnès Saal, alors présidente de l'INA, à Paris, le 21 octobre 2014.
Affaire des frais de taxi : la démission de la présidente de l'INA en trois actes
Agnès Saal, PDG de l'INA, le 31 juillet 2014.
La présidente de l'INA accusée d'avoir dépensé près de 41 000 euros de frais de taxi