Les deux candidats au second tour de l\'élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen.
Les deux candidats au second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen. (MAXPPP)

Présidentielle : à cinq jours du second tour, Emmanuel Macron toujours largement favori face à Marine Le Pen, selon notre sondage Ipsos / Sopra Steria

Emmanuel Macron conserve son statut de favori. Mardi 2 mai, à cinq jours du second tour de l'élection présidentielle, le candidat d'En marche ! recueille – compte tenu de la marge d'erreur – entre 57% et 63% des intentions de vote face à Marine Le Pen, selon un sondage Ipsos / Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France*. La candidate du Front national, elle, obtiendrait entre 37% et 43% des voix.

Emmanuel Macron profite de reports de voix nettement meilleurs que ceux de Marine Le Pen : 76% des électeurs de Benoît Hamon, 49% de ceux de François Fillon et 47% de ceux de Jean-Luc Mélenchon ont en effet l'intention de voter pour l'ancien ministre de l'Economie. A l'opposé, 25% des électeurs de François Fillon, 19% de ceux de Jean-Luc Mélenchon et 5% des électeurs de Benoît Hamon comptent glisser un bulletin Le Pen. Les autres électeurs comptent s'abstenir ou voter blanc (34% des mélenchonistes, 26% des fillonistes et 19% des hamonistes).

Seuls 20% des Français "souhaitent vraiment" que Macron soit élu face à Le Pen

Autre enseignement : si les Français interrogés font plus confiance à Emmanuel Macron qu'à Marine Le Pen pour traiter des questions européennes, de la place de la France dans le monde, de la lutte contre le chômage, de la moralisation de la vie publique, de l'environnement, des retraites ou encore du pouvoir d'achat, Marine Le Pen convainc davantage sur l'immigration, la lutte contre le terrorisme, la lutte contre la délinquance et la réduction des inégalités sociales.

Cette enquête révèle aussi l'ampleur de la tâche qui attend Emmanuel Macron si les résultats annoncés dans les sondages se confirment dans les urnes dimanche. Le candidat d'En marche ! risque en effet de débuter son quinquennat avec un niveau de confiance historiquement faible : à cinq jours du second tour, seuls 20% des Français interrogés "souhaitent vraiment" que l'ancien ministre soit élu face à Marine Le Pen, quand 40% pensent, par défaut, "qu'il vaudrait mieux que ce soit lui que Marine Le Pen", et quand les 40% restants "souhaitent vraiment qu'il soit battu"

75% des sondés comptent aller voter dimanche

Dernière information à tirer de ce sondage : malgré cette défiance générale, 75% des Français interrogés ont l'intention d'aller voter dimanche. Un indice de participation proche du premier tour (77,8%), qui varie fortement d'un électorat à l'autre : 90% des électeurs d'Emmanuel Macron au premier tour et 87% de ceux de Marine Le Pen comptent voter dimanche, un niveau qui descend à 76% chez ceux de François Fillon et 71% chez ceux de Jean-Luc Mélenchon.

*Enquête réalisée les 28 et 29 avril 2017 auprès de 1 504 personnes inscrites sur les listes électorales (dont 918 certaines d’aller voter et exprimant une intention de vote), constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Echantillon interrogé par Internet. Méthode des quotas.