Voir la vidéo

Un débat présidentiel ponctué d’invectives

Vous êtes le candidat "à plat ventre", a lancé Marine Le Pen à Emmanuel Macron lors du débat télévisé du mercredi 3 mai.

Selon Marine Le Pen, Emmanuel Macron se soumettrait : "devant l’Allemagne, devant le syndicat de la magistrature, devant l’UOIF, devant les communautaristes, devant les puissances d’argent, devant les banques".

Emmanuel Macron "debout"

Le candidat d’En Marche, a répliqué : "moi je suis debout ! Mais pour être debout, je n’ai pas besoin de salir". Il a ensuite contre-attaqué : "vous salissez les uns et les autres Madame Le Pen. Notre pays n’a pas besoin de ça, il a besoin d’apaisement et d'efficacité".