Le candidat à la présidentielle François Fillon, sur le plateau de France 2, face à David Pujadas et Léa Salamé, le 20 avril 2017.
Le candidat à la présidentielle François Fillon, sur le plateau de France 2, face à David Pujadas et Léa Salamé, le 20 avril 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)

"Pitoyable" et "lourdingue" : l'allusion de François Fillon à la grossesse de Léa Salamé choque plusieurs internautes

Ce n'est pas la première fois que François Fillon est critiqué pour des remarques jugées sexistes. Comme les autres candidats à la présidentielle, il était l'invité de l'émission de France 2, "15 minutes pour convaincre", jeudi 20 avril. Défendant son projet face à Léa Salamé et David Pujadas, le candidat Les Républicains a toutefois glissé un commentaire personnel, adressé à Léa Salamé, qui a fait bondir plusieurs spectateurs.

Interrogé sur ses propositions concernant la Sécurité sociale, qui ont évolué depuis la primaire à droite, François Fillon a répondu en faisant référence au congé maternité de la présentatrice, qui a quitté l'antenne durant quelques semaines. "François Fillon veut-il privatiser la Sécurité sociale ? (...) Une fois élu à l’issue de la primaire, vous semblez avoir changé d’avis. Alors que veut faire François Fillon ?", a demandé la journaliste. "Je comprends que vous posiez la question, puisque vous avez été absente quelque temps, et je me permets de vous féliciter d'ailleurs, mais j'ai déjà répondu vingt fois y compris sur ce plateau à cette question", a-t-il répondu à Léa Salamé.

En 2009, François Fillon avait déjà commis ce genre d'impair, rappelle le Huffington Post. Nathalie Kosciusko-Morizet avait raconté que François Fillon l'avait écartée d'un poste de ministre à cause de sa grossesse. "Tu ne seras pas ministre car tu es enceinte", lui avait dit le chef du gouvernement d'alors. Le candidat de la droite avait reconnu une "formule maladroite" et présenté des excuses.

"Beau point sexisme" et "allusion de lourdingue"

Cette manière de sous-entendre que le congé maternité avait empêché Léa Salamé de s'informer sur la campagne a choqué les internautes.