Emmanuel Macron, à Alger, la capitale algérienne, le 14 février 2017.
Emmanuel Macron, à Alger, la capitale algérienne, le 14 février 2017. (AFP)

Macron qualifie la colonisation française de "crime contre l’humanité" et s'attire les foudres d'élus des Républicains et du FN

"La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime contre l’humanité." Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle, l'a déclaré lors de son déplacement en Algérie, mardi 14 février, à la télévision locale Echorouk News.

Voir la vidéo

Des propos qui ont fait bondir des responsables des Républicains et du Front national.

"Indigne", selon Fillon

L'ancien Premier ministre a réagi, mercredi soir, lors d'un meeting à Compiègne (Oise). Il a évoqué une "repentance permanente indigne".

Avant lui, d'autres élus des Républicains ont condamné les propos de l'ex ministre de l'Economie. Le député sarkozyste Eric Ciotti a évoqué "une faute politique et historique grave !". 

Même critique pour Bruno Retailleau, coordinateur de campagne de François Fillon.

Emmanuel Macron "insulte la France à l’étranger", a estimé de son côté Gérald Darmanin, maire des Républicains de Tourcoing, évoquant des "crachats inacceptables" de l'ancien locataire de Bercy.

Pour le FN, une trahison

Pour Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN, c'est une trahison. Selon lui, Emmanuel Macron, "tire dans le dos de la France".

"Il est temps de réconcilier nos mémoires", répond Macron

Emmanuel Macron a réagi, mercredi, en fin d'après-midi sur Twitter. "Je ne suis ni dans la culpabilisation ni dans la dramatisation", a-t-il notamment écrit.

plus