Voir la vidéo
France 3

"Dimanche en politique". Dernière ligne droite avant le premier tour

La campagne présidentielle 2017 a été inédite à plus d’un titre. Le président sortant a renoncé, les favoris des primaires ont été éliminés et les affaires ont été omniprésentes. Pour résumer cette campagne, l’éditorialiste Cécile Cornudet, des Echos, choisit le mot "secouante". "Nous, les journalistes, avons perdu toutes nos grilles de lecture habituelles", explique-t-elle. Pour la romancière Gaël Tchakaloff, cela a été une campagne "constructive", qui a donné "naissance à un nouvel enfant politique, un nouveau système politique".

La surprise du chef

La campagne a été pleine de rebondissements. Les candidats qui partaient favoris pour les primaires ont été éliminés, le président sortant François Hollande a décidé de renoncer, avant de finalement s’impliquer dans la campagne au cours des derniers jours. "François Hollande est conscient qu’une large majorité des Français est mécontente de son quinquennat. Son renoncement est une première et c’est surtout le symbole d’une campagne où rien ne s’est passé comme prévu", explique David Revault d’Allonnes, journaliste au JDD.