Dans une rue de Caen, en 2010.
Dans une rue de Caen, en 2010. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Présidentielle : un Français sur quatre n'a pas l'intention de se rendre aux urnes pour le second tour, selon un sondage

Le vote de dimanche, pour le second tour de l'élection présidentielle devrait être marqué par une abstention et un vote de rejet massif, selon un sondage Odoxa pour franceinfo*, publié vendredi 5 mai.

Un quart d'abstentionnistes 

Selon l'institut Odoxa, il est "fort probable" que la participation dimanche se situe "en dessous de celle du premier tour" (77,77%) et qu'elle soit plus faible que celles observées lors des trois dernières présidentielles de 2002, 2007 et 2012. En 2002, la participation au second tour avait atteint 79,7%, elle avait même culminé à près de 84% en 2007, puis s'était élevée à 80,3% en 2012.

Le record d'abstention lors d'un second tour remonte à 1969, la participation n'avait été que de 69% cette année-là. Avec un quart d'abstentionnistes attendus dimanche (75%), 2017 devrait arriver juste derrière, estime Odoxa.

L'abstention sera "maximale" au sein des catégories populaires, indique l'institut, et en particulier chez les chômeurs (35%) et les ouvriers (30%). "De façon encore plus remarquable, l'abstention progresse de façon presque continue" chez les jeunes, "passant de 16% auprès des plus de 65 ans à 32% auprès des 18-24 ans", précise Odoxa.

Un vote de rejet plus que d'adhésion

Autre enseignement de ce sondage : c'est auprès des sympathisants des partis de la gauche du PS, donc essentiellement chez les insoumis, que l'abstention atteindrait ses plus hauts niveaux, avec 34%. Elle n'est que de 10% auprès des sympathisants du PS et de 28% auprès des sympathisants de la droite.

"Par ailleurs, chez les électeurs qui comptent se rendre aux urnes, le vote ne se fera pas dans un grand élan d'enthousiasme", note Odoxa. Ainsi, 53% des Français qui comptent voter ce dimanche le feront par "refus" de l'autre candidat plutôt que par "adhésion" à celui qu'ils ont choisi (47%). À ce titre, ce sont les électeurs de François Fillon qui voteront le plus par refus de l'autre candidat (85%).

Enfin, d'après cette enquête, c'est Emmanuel Macron qui a été jugé plus convaincant que Marine Le Pen par les Français lors du débat télévisé de mercredi soir (48% contre 19%).

*Enquête réalisée en ligne le 4 mai 2017 auprès d'un échantillon de 998 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles 959 personnes inscrites sur les listes électorales.