RTL

VIDEO. "Je me paierai au smic", déclare François Ruffin, élu député de La France insoumise dans la Somme

C'était une des surprises du second tour des législatives, dimanche 18 juin. Distancé de plus de dix points par son adversaire LREM, François Ruffin a finalement été élu député de la 1re circonscription de la Somme. Le candidat de La France insoumise a assuré, lundi 19 juin sur RTL, qu'il se paierait au smic.

"J'ai pris trois engagements auprès des électeurs", a expliqué le journaliste réalisateur de Merci patron ! au micro de RTL : "Me payer au smic, ensuite avoir un mandat révocable, si 25% des inscrits de ma circonscription souhaitent que je dégage, eh bien je m'en irai." A propos de la réserve parlementaire, que le projet de loi de moralisation de la vie publique prévoit de supprimer, il a prévenu que si elle était conservée, il la ferait "gérer par un jury populaire tiré au sort". Quant au reste de ses indemnités, il a précisé qu'il les donnerait "à des œuvres".

"La discipline de groupe, ce n'est pas pour moi !"

Parlant de son élection comme d'un "miracle", François Ruffin a estimé que "c'est le travail de terrain qui a payé". "Ce sont des dizaines voire une centaine de militants qui ont arpenté les villes, les villages et qui, au porte-à-porte, sont allés arracher les gens, non pas au vote Macron puisqu'on savait que, dans le coin, les gens ne voulaient pas de ça, mais simplement sont allées les arracher à l'abstention, à la résignation, à l'écœurement", a-t-il analysé.

Investi par La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, mais sans avoir signé la charte d'engagements prévoyant la discipline de vote, François Ruffin a confirmé qu'il voterait "en [son] âme et conscience, en toute indépendance, c'est ce que j'ai assuré aux électeurs". "La discipline de groupe, ce n'est pas pour moi !" s'est-il exclamé.