Sylvain Maillard, en mai 2017.
Sylvain Maillard, en mai 2017. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

"On vient pour faire, on ne vient pas pour être" : les premiers pas d'un député En marche élu au premier tour à l'Assemblée

Ils sont quatre à avoir passé avec brio le premier tour des élections législatives, dimanche dernier. Pour trois d'entre eux, ce sont sont des réélections. Mais pour Sylvain Maillard, candidat La République en marche, tout est nouveau. Il a été élu avec 50,80% des voix dans la première circonscription de Paris. L'entrepreneur de 43 ans a fait sa "rentrée" ce mardi, à l'Assemblée nationale. 

Un peu impressionné mais fier

Sur le parvis du palais Bourbon, Sylvain Maillard répond aux journalistes étrangers en allemand et en anglais. Il se dit encore étonné d'avoir été élu dès le premier tour et de connaître une célébrité soudaine. Un petit peu impressionné, mais surtout fier avant de pénétrer dans le bâtiment. "Bien-sûr qu'il y a une fierté, mais je suis là pour vraiment travailler. C'est aussi une responsabilité, on est concentré, on vient pour faire, on ne vient pas pour être, on ne vient pas pour durer" affirme le député néophyte, précisant qu'il ne ferait "probablement" qu'un seul mandat.

Le "kit" du député : écharpe tricolore, badge et règlement de l'assemblée

Sylvain Maillard passe par les jardins de l'Assemblée nationale, découvre la fameuse salle des Quatre colonnes, où les députés croisent les journalistes, et celle attenante des Pas perdus, puis l'administration de l'Assemblée, où il y a de nombreuses petites choses à régler. Il récupère la mallette du député : "Il a le règlement de l'Assemblée, une écharpe, une cocarde... C'est symbolique, mais ça sert aussi pour toutes les commémorations, c'est ce qui fait la marque de l'élu. Il faut aussi récupérer son badge, s'enregistrer sur le site de l'Assemblée nationale."

C'est quelque chose d'assez émouvant. On suit le parcours du député qui arrive, qui apprend, qui s'inscrit.

Sylvain Maillard

à franceinfo

Autre étape obligatoire : les photos officielles, pour le trombinoscope des parlementaires. En attendant la rentrée parlementaire, Sylvain Maillard va s'installer dans son bureau, et faire campagne pour les autres candidats En Marche. 

Diplômé et patron d'une entreprise d'import/export

S'il accède pour la première fois à un mandat national, Sylvain Maillard n'est pas complètement novice en politique : il est déjà maire-adjoint du 9e arrondissement de Paris. En 1995, il milite pour la campagne de Jacques Chirac, ensuite il rejoint l'UDF, puis l'UDI. Il est présent sur la liste de Valérie Pécresse aux élections régionales il y a deux ans. Sylvain Maillard rallie En marche en novembre dernier, quand Emmanuel Macron se lance dans la course à l'Elysée. Il est aujourd'hui membre du comité politique de LREM.

Ce père de deux filles est chef d'entreprise, spécialisé dans les composants électroniques. Comme bon nombre de candidats En Marche, il est diplômé (diplôme d'expert comptable et master de l'Ecole de commerce de Grenoble), il vient du privé et appartient aux catégories socio-professionnelle supérieures. Il prévoit de consacrer désormais une journée par semaine à sa société. 

Le reportage franceinfo de Mathilde Lemaire.

00:00-00:00

audio
vidéo