FRANCEINFO

"On a raté une occasion" en n'élisant pas une femme au perchoir, estime Jean-Louis Debré, ancien président de l'Assemblée

Le député de Loire-Atlantique, François de Rugy, a été choisi, mardi 27 juin, par le groupe LREM majoritaire pour présider l'Assemblée nationale, ce qui lui assure d'être élu dans l'après-midi. Il deviendrait ainsi le 246e homme à accéder au perchoir. Sur franceinfo, Jean-Louis Debré, l'ancien président de l'Assemblée, a regretté la décision des députés de ne pas élire de femme à ce poste.   

"Je crois que c'était un geste fantastique que d'avoir, comme quatrième personnage de l'État, une femme, indique Jean-Louis Debré. Je constate simplement que tous les présidents de groupes sont des hommes – on ne change pas – et que, pour le poste le plus symbolique, on a raté une occasion."

Deux femmes étaient candidates

Deux députées LREM étaient candidates : Brigitte Bourguignon, 58 ans, députée du Pas-de-Calais, et Sophie Errante, 45 ans, députée de Loire-Atlantique. Jean-Louis Debré a souhaité bon courage à François de Rugy et livré quelques anecdotes sur l'Assemblée, qu'il a présidée en 2002 et 2007. Dans les prochains jours, le gouvernement devrait demander au parlement de réformer par ordonnances certaines lois, notamment celle du Code du travail.