Hommage à Gilles Jacquier

Le 11 janvier 2012, Gilles Jacquier perd la vie à Homs, tué par un tir d'obus de mortier dont l'origine reste sujette à controverses. Le journaliste reporter d'images français était parti en Syrie afin de couvrir la révolte, dans le cadre d'un reportage télévisé pour le magazine Envoyé Spécial. L'hommage à Gilles Jacquier reste celui du premier journaliste occidental tué pendant la révolte syrienne, à l'âge de 43 ans, laissant derrière lui sa compagne et ses jumelles nées en 2010. Le 23 janvier 2012, le studio des journaux télévisés de France 2 est ainsi rebaptisé en hommage à Gilles Jacquier.

Le journaliste Gilles Jacquier, dans un document diffusé par France Télévisions.
Une esplanade inaugurée en mémoire de Gilles Jacquier, reporter tué en Syrie
Le journaliste de France Télévisions Gilles Jacquier.
"Comprendre comment Gilles Jacquier a été tué"
Le grand reporter de France 2 Gilles Jacquier le 9 avril 2002 en Cisjordanie.
Gilles Jacquier, un journaliste courageux, tué en Syrie
Le grand reporter de France 2 Gilles Jacquier le 9 avril 2002 en Cisjordanie.
"Notre journaliste Gilles Jacquier avait refusé d'aller à Homs"
De la fumée s\'échappe depuis un bâtiment de la ville de Homs le 11 janvier 2012, après une attaque à la roquette.
Le reporter de France 2 Gilles Jacquier tué en Syrie
Le journaliste Gilles Jacquier, en Libye.
Gilles Jacquier, un journaliste expérimenté
Capture d\'écran des images du décès de Gilles Jacquier diffusées par Addounia.tv.
Les images de l'attaque au cours de laquelle Gilles Jacquier a perdu la vie
Gilles Jacquier.
"Notre journaliste Gilles Jacquier avait refusé d'aller à Homs"
Christophe Kenck, journaliste à France 2, qui était avec Gilles Jacquier le jour de sa mort à Homs (Syrie), le 13 janvier 2012.
Mort de Gilles Jacquier : les doutes et les soupçons de ses confrères témoins