Voir la vidéo
France 2

Opel : l'Allemagne s'inquiète de l'annonce du rachat par PSA

La surprise a été totale en Allemagne. Mardi 14 février, PSA a officiellement annoncé que l'entreprise comptait racheter Opel. "Tout le monde a été pris de court ici en Allemagne. Les salariés d'Opel et même le patron de l'entreprise ont appris ce projet de rachat de PSA dans la presse. D'ailleurs, la ministre de l'Économie n'a pas caché son agacement", relate le journaliste Amaury Guibert.

L'emploi au cœur des préoccupations

La priorité pour l'Allemagne, c'est la préservation de l'emploi. "Opel est certes la propriété de l'américain General Motors, mais c'est un poids lourd du secteur automobile allemand, qui comprend trois usines en Allemagne. Les inquiétudes sont très fortes que ce rachat signifie déstructuration et suppression de postes". Le PDG de PSA a indiqué mercredi 15 février qu'il était prêt à rencontrer les syndicats de l'entreprise et la chancelière Angela Merkel.