Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, à l\'Elysée, le 19 juillet 2017.
Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, à l'Elysée, le 19 juillet 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)

Les seuils d'exonération de la taxe d'habitation dévoilés

80% des Français n'auront plus à la payer d'ici à trois ans. Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a précisé mercredi 13 septembre que les plafonds d'exonération pour la taxe d'habitation seraient de 27 000 euros pour une personne seule et de 43 000 euros pour un couple sans enfant. S'exprimant au Club de l'économie du Monde, le ministre a précisé que ces montants concernaient le revenu fiscal de référence, obtenu après l'abattement de 10%.

Son cabinet a ensuite précisé à l'AFP que pour une personne célibataire, cela correspondait à un revenu réel de 30 000 euros annuel environ et pour un couple, 48 000 euros. Pour un couple avec un enfant, le plafond pour être exonéré de taxe d'habitation est de 49 000 euros de revenu fiscal de référence, soit environ 54 000 euros de revenu réel.

Les 80% qui seront exonérés représentent "à peu près 10,4 milliards" d'euros

"80% de ceux qui paient aujourd'hui la taxe d'habitation ne la paieront plus dans trois ans", a martelé Gérald Darmanin au Club de l'économie, soulignant que 12 millions de foyers en étaient d'ores et déjà exonérés.

Selon lui, le choix d'exonérer 80% des Français a été pris en tenant compte du fait que cette proportion représente "à peu près la même somme, un petit peu plus en masse fiscale que les 20%" qui continueront à la payer. Ainsi, les 80% qui seront, à l'avenir, exonérés représentent "à peu près 10,4 milliards" d'euros, contre "à peu près 9 milliards" d'euros pour les 20% restants. Selon le ministre, ceux qui continueront à payer la taxe d'habitation paieront "pareil", autrement dit ne verront pas leur taxe augmenter.

plus