Voir la vidéo

VIDEO. En Grèce, la casse du Code du travail jette les chômeurs à la rue

En Grèce, où le droit du travail a été totalement refondu à la demande du FMI et des instances de Bruxelles, les nouvelles lois facilitent les licenciements. Le filet de protection sociale a été supprimé. Les chômeurs de longue durée ne touchent plus rien au bout d'un an. Résultat : un Grec sur trois a basculé dans la misère. Dernier recours : la banque alimentaire. Extrait du magazine "Avenue de l'Europe".

Mis à la porte sans motif

C'est au sortir d'une distribution de repas que Frédérique Maillard a tendu le micro à Vaggelis Thexaris, anéanti par la crise. Il dort aujourd'hui dans la rue. Auparavant, il était boucher dans un supermarché, mais il a été mis à la porte sans motif, selon lui. "A mon travail, ils m'ont maltraité. Ils m'ont viré à la première occasion, uniquement parce que je ne plaisais pas à mon supérieur. Ils sont nombreux, les chômeurs à la rue, surtout les jeunes. C'est un crime !"

Vaggelis est divorcé. Il a deux enfants, mais ils sont loin. Tous deux, sans travail, ont été contraints d'émigrer. Le garçon est en Angleterre, la fille aux Pays-Bas. Leur père ne veut pas les mettre au courant de sa situation.

Extrait de "La Grèce dépasse les bornes", un reportage diffusé dans "Avenue de l'Europe" le 13 septembre 2017.

plus