Voir la vidéo

Sécheresse : les nappes phréatiques sont au plus bas

Les nappes phréatiques sont au plus bas sur une grande partie du territoire alors le gouvernement prépare un plan de sortie de crise. Stockage hivernal de l'eau, réutilisation des eaux usées traitées, développement d'une agriculture plus économe en eau, ce sont les différentes propositions du gouvernement pour mieux gérer les sécheresses à répétition.

Multiplication des arrêtés

Christophe Rieunau, éleveur, n'a pas attendu les conseils de l'État pour prendre ses précautions. Il y a quelques années, son père avait creusé un lac. "Le lac pour moi, c'est en fait un outil de sécurité, il me permet de pouvoir arriver à ce que l'on appelle l'autosuffisance alimentaire", explique-t-il à France 2. Économiser l'eau et faire preuve de geste écologique, les agriculteurs ne sont pas contre. Mais cela a un coût.
Les arrêtés sécheresse se multiplient depuis 2016, et les dépenses imprévues également. D'ici la fin de l'année, un deuxième plan d'adaptation au changement climatique est à l'ordre du jour.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus