Voir la vidéo
france 2

Le gel, ennemi des vignerons

En pleine Bourgogne, les vignes semblent s'embraser. Il s'agit pourtant seulement de feux allumés par les viticulteurs pour réchauffer les vignes et empêcher le froid de faire des dégâts irréparables. L'enjeu est donc énorme pour les producteurs, qui risquent très gros à une période printanière cruciale pour le développement et la qualité du raisin à venir. Les bourgeons déjà formés sont en effet particulièrement sensibles aux températures extrêmes.

Des bourgeons très fragiles

À Chablis, pendant trois nuits consécutives, les vignerons étaient sur le pont pour pouvoir surveiller l'évolution de la température et prendre les mesures nécessaires en cas de chute trop brutale du mercure. "Il y a des bourgeons qui grillent et un potentiel de production qui baisse", explique l'un des vignerons bourguignons qui, lampe torche à la main, examinent l'état des vignes au milieu de la nuit.

plus