Voir la vidéo
FRANCE 2

PSA : le groupe accusé de fraude par un rapport

Un chiffre précis calculé par la répression des fraudes dans un rapport pour la justice. Au moins 1 914 965 véhicules diesel Peugeot Citroen seraient nettement plus polluants qu'autorisé. Si ce nombre était avéré, PSA deviendrait le plus gros fraudeur sur le marché automobile français. 9 modèles ont été testés, aucun ne respecte les normes. La direction générale de la concurrence dénonce "une stratégie globale visant à fabriquer des moteurs frauduleux puis à les commercialiser". Les enquêteurs ont saisi des documents au siège du constructeur qui dévoilent selon eux un système servant à cacher le vrai niveau de pollution de ces diesels. La direction de PSA dénonce, elle, des accusations infondées. Si elle est prouvée, cette fraude rappellerait celle du dieselgate, la fraude de Volkswagen.

5 milliards d'euros d'amende

En direct du siège de PSA, Justine Weyl revient sur l'amende encourue par le constructeur. "Ce serait une sanction de 5 milliards d'euros, plus du double des bénéfices nets réalisés par PSA en 2016. Le groupe commence seulement à gagner à nouveau de l'argent après avoir été au bord de la faillite il y a quelques années, ce serait donc un coup dur. Selon les experts, ce sont surtout les investissements du groupe qui seraient pénalisés. Une telle décision prendra, de toute manière, plusieurs années et l'État, qui mise beaucoup sur ce fleuron de l'industrie française, ne devrait pas laisser le groupe prendre l'eau", analyse-t-elle.

plus