La romancière Anne Golon à la Foire du livre de Francfort (Allemagne), le 17 octobre 2018.
La romancière Anne Golon à la Foire du livre de Francfort (Allemagne), le 17 octobre 2018. (MAXPPP)

La romancière Anne Golon, auteure de la célèbre série "Angélique", est morte

La romancière Anne Golon, auteure de la série Angélique, est morte vendredi 14 juillet à Versailles, à l'âge de 95 ans, des suites d'une péritonite, a annoncé sa fille, Nadine Goloubinoff, à l'AFP dimanche. 

Cette saga historique traduite en une trentaine de langues, classique de la littérature populaire et roman de référence sur le XVIIe siècle, fut une des plus belles réussites éditoriales de tous les temps, avec une centaine de millions de lecteurs dans le monde, du Japon à la Russie.

Elle jugeait "niaise" l'adaptation sur grand écran

La romancière, née sous le nom de Simone Changeux et qui avait choisi Anne Golon comme nom de plume, avait créé le personnage d'Angélique avec son mari Serge, mort en 1972. Treize épisodes furent publiés, de 1957 à 1985.

Cinq Angélique furent aussi tournés au cinéma entre 1964 et 1968, avec Michèle Mercier dans le rôle titre, et Robert Hossein dans celui du comte Joffrey de Peyrac. Des adaptations qui ne réjouissaient pas forcément Anne Golon : elle estimait qu'elles avaient dénaturé et rendu "niais" le personnage d'Angélique qui, selon elle, est une battante éprise de liberté.

Dans les années 1990, elle était aussi entrée en conflit avec son éditeur Hachette qui, d'après elle, lui versait, à travers ses filiales, des sommes sans rapport avec les ventes réelles de ses œuvres. Elle n'avait récupéré ses droits qu'en 2006.