Jennifer Lawrence incarne la femme d\'un écrivain (Javier Bardem) qui fait face à des inconnus qui s\'invite dans sa maison.
Jennifer Lawrence incarne la femme d'un écrivain (Javier Bardem) qui fait face à des inconnus qui s'invite dans sa maison. (PARAMOUNT PICTURES)

"Mother!" : malgré un casting audacieux, un thriller fantastique qui ne convainc pas

Difficile de l'avoir manqué : Mother!, le dernier film de Darren Aronofsky, le réalisateur de Black Swan, sort mercredi 13 septembre dans les salles obscures, à grand renfort de publicité. Ce thriller fantastique offre un casting alléchant : Jennyfer Lawrence, Javier Bardem, Ed Harris et Michelle Pfieffer sont notamment de la partie. Malgré cela, ce thriller fantastique ne fonctionne pas. 

Aronofsky saborde son projet en quelques plans

Dans le registre du huis clos cauchemardesque, le cinéma américain a donné des chefs d'oeuvre : l'exercice est donc délicat parce que terrifier le spectateur demande du tact. Malheureusement, en seulement quelques plans, Darren Aronofsky saborde son projet. Il dit tout ou presque de l'intrigue qui va se jouer par la suite. Un manoir trop stylé qui semble animé, une épouse aux pieds nus qui l'a entièrement retapé après un incendie et dont le regard inquiet annonce la suite, un époux écrivain en panne d'inspiration, Javier Bardem, très pâle immitation de Jack Nicholson dans Shining.

Quand, surprise, arrivent des visiteurs aussi sans gêne qu'innatendus, tout est dit : le mari de plus en plus illuminé se réjouit de cette invasion alors que Jennifer Lawrence, toujours déchaussée, se défoule en faisant le ménage sans parvenir à évacuer ses angoisses. La catastrophe à venir est censée être une métaphore des affres de la création artistique : c'est finalement grossier, manichéen, prétentieux, plutôt mysogine et l'ennui l'emporte sur la peur.

plus