Les actrices Léa Seydoux, Cara Delevingne, Angelina Jolie et Gwyneth Paltrow accusent le producteur américain Harvey Weinstein de harcèlement et d\'agression sexuelle.
Les actrices Léa Seydoux, Cara Delevingne, Angelina Jolie et Gwyneth Paltrow accusent le producteur américain Harvey Weinstein de harcèlement et d'agression sexuelle. (AFP)

Cara Delevingne, Léa Seydoux, Asia Argento... Les accusations de harcèlement et d'agressions sexuels pesant sur Harvey Weinstein se multiplient

Les témoignages accablants contre Harvey Weinstein se multiplient. Plusieurs actrices, dont l'Américaine Angelina Jolie et la Française Emma de Caunes, assurent dans la presse avoir subi les avances très appuyées du producteur. L'Italienne Asia Argento affirme en outre avoir été victime d'un viol en 1997. Harvey Weinstein a été limogé de sa propre entreprise par le conseil d'administration, dimanche 8 octobre, après les révélations sur des soupçons de harcèlement sexuel faites par le New York Times. Franceinfo revient sur les nouvelles accusations qui visent l'ancien patron de la Weinstein Company, jeudi 12 octobre.

Asia Argento et deux autres femmes accusent Harvey Weinstein de viol

L'actrice italienne Asia Argento affirme dans un article du New Yorker (en anglais), mardi 10 octobre, avoir été violée par le cofondateur du studio Miramax. La fille du réalisateur Dario Argento aurait eu une relation sexuelle orale non consentie avec Harvey Weinstein, en 1997, dans une chambre d'hôtel de la Côte d'Azur. "Cela ne s'arrêtait pas. C'était un cauchemar", raconte l'actrice au magazine américain, évoquant un "traumatisme horrible".

Asia Argento explique avoir eu d'autres relations sexuelles avec le producteur durant les cinq années suivantes. Elle les qualifie de consenties mais dit s'être sentie "obligée" de céder à ses avances. "J'ai été abîmée", confie-t-elle encore.

Dans le même article du New Yorker, l'actrice Lucia Evans accuse le producteur de l'avoir forcée à lui faire une fellation en 2004. Une autre jeune femme, qui a souhaité garder l'anonymat, affirme qu'il l'a forcée à avoir une relation sexuelle avec lui.

Les actrices Asia Argento, Judith Godrèche, Emma de Caunes et Rosanna Arquette accusent le producteur hollywoodien Harvey Weinstein de harcèlement, de viol et d\'agression sexuelle.
Les actrices Asia Argento, Judith Godrèche, Emma de Caunes et Rosanna Arquette accusent le producteur hollywoodien Harvey Weinstein de harcèlement, de viol et d'agression sexuelle. (AFP)

Cara Delevingne affirme qu'il a tenté de l'embrasser sur la bouche

L'actrice Cara Delevingne, star du dernier Luc Besson Valérian et la cité des mille planètes, raconte sur Instagram qu'Harvey Weinstein, qu'elle avait suivi à contre-cœur dans une chambre d'hôtel, lui a demandé d'embrasser une femme qui se trouvait là et a tenté de l'embrasser sur la bouche avant qu'elle ne s'échappe.

When I first started to work as an actress, i was working on a film and I received a call from‎ Harvey Weinstein asking if I had slept with any of the women I was seen out with in the media. It was a very odd and uncomfortable call....i answered none of his questions and hurried off the phone but before I hung up, he said to me that If I was gay or decided to be with a woman especially in public that I'd never get the role of a straight woman or make it as an actress in Hollywood. A year or two later, I went to a meeting with him in the lobby of a hotel with a director about an upcoming film. The director left the meeting and Harvey asked me to stay and chat with him. As soon as we were alone he began to brag about all the actresses he had slept with and how he had made their careers and spoke about other inappropriate things of a sexual nature. He then invited me to his room. I quickly declined and asked his assistant if my car was outside. She said it wasn't and wouldn't be for a bit and I should go to his room. At that moment I felt very powerless and scared but didn't want to act that way hoping that I was wrong about the situation. When I arrived I was relieved to find another woman in his room and thought immediately I was safe. He asked us to kiss and she began some sort of advances upon his direction. I swiftly got up and asked him if he knew that I could sing. And I began to sing....i thought it would make the situation better....more professional....like an audition....i was so nervous. After singing I said again that I had to leave. He walked me to the door and stood in front of it and tried to kiss me on the lips. I stopped him and managed to get out of the room. I still got the part for the film and always thought that he gave it to me because of what happened. Since then I felt awful that I did the movie. I felt like I didn't deserve the part. I was so hesitant about speaking out....I didn't want to hurt his family. I felt guilty as if I did something wrong. I was also terrified that this sort of thing had happened to so many women I know but no one had said anything because of fear.

A post shared by Cara Delevingne (@caradelevingne) on

Emma de Caunes dit avoir été harcelée dans une chambre d'hôtel

L'article du New Yorker mentionne également d'autres actrices, notamment la Française Emma de Caunes. Cette dernière raconte au magazine américain avoir rencontré Harvey Weinstein pour la première fois en 2010, pendant le Festival de Cannes. Quelques mois plus tard, le producteur l'a invitée à un déjeuner d'affaires au Ritz, à Paris. Il devait lui présenter le scénario d'un film qu'il comptait tourner en France et dans lequel il souhaitait lui offrir un rôle.

Harvey Weinstein aurait alors invité Emma de Caunes dans sa chambre d'hôtel, pour lui donner le livre dont était inspiré le long métrage. Alors que l'actrice passait un coup de téléphone, le producteur se serait rendu dans la salle de bain. Il en serait ressorti nu et aurait demandé à l'actrice de s'allonger sur le lit, assurant que d'autres femmes avant elle en avaient fait de même. 

"J'étais pétrifiée, raconte Emma de Caunes au New Yorker. Mais je ne voulais pas le lui montrer, parce que je sentais que plus je paniquais, plus ça l'excitait. C'était comme un chasseur avec sa proie." La Française dit avoir ensuite quitté précipitamment la chambre d'hôtel du producteur. Harvey Weinstein l'aurait harcelée de coups de fil dans les heures suivantes, lui proposant des cadeaux et répétant que rien ne s'était produit.

Léa Seydoux raconte qu'il "a sauté" sur elle

L'actrice de la saga James Bond et du La Vie d'Adèle témoigne dans une tribune, publiée mercredi 11 octobre dans le Guardian (en anglais). Elle relate sa rencontre avec Harvey Weinstein, lors d'un défilé à une date non précisée. Le producteur, "l'air lubrique", insiste illico pour la voir le soir même. "Il a flirté et m'a regardée comme si j'étais un morceau de viande", écrit Léa Seydoux.

Harvey Weinstein parvient à la faire monter dans sa chambre d'hôtel pour un verre. L'assistante du producteur, jusqu'alors présente, s'éclipse. "Nous parlions sur le canapé quand il a soudainement sauté sur moi et a essayé de m'embrasser, se souvient l'actrice. J'ai dû me défendre. Il est grand, et gros, alors j'ai dû résister vigoureusement. Je suis partie, complètement dégoûtée, mais je n'ai cependant jamais eu peur de lui car je savais dès le début à qui j'avais affaire."

Après cette expérience, Léa Seydoux affirme avoir revu le magnat d'Hollywood à plusieurs occasions, alors qu'il faisait des avances appuyées à d'autres femmes. "Tout le monde savait ce que Harvey faisait et personne n'a rien fait. Il est incroyable qu'il ait pu agir comme ça pendant des décennies et garder sa carrière, dénonce l'actrice. C'est seulement possible parce qu'il a énormément de pouvoir."

Gwyneth Paltrow affirme avoir été "pétrifiée" par ses avances

L'actrice Gwyneth Paltrow accable elle aussi Harvey Weinstein, mardi 10 octobre, dans un article du New York Times (en anglais). L'Américaine a été engagée par le producteur pour le rôle principal du film Emma, adapté d'un roman de Jane Austen, alors qu'elle avait seulement 22 ans. Le magnat d'Hollywood l'aurait convoquée dans la suite qu'il occupait dans un hôtel de Beverly Hills avant le début du tournage.

Harvey Weinstein aurait mis ses mains sur Gwyneth Paltrow, en lui proposant de se rendre dans la chambre pour un massage. "J'étais jeune, j'avais un contrat, j'étais pétrifiée", raconte l'actrice. Elle explique au New York Times avoir refusé ses avances et raconté la scène à son compagnon de l'époque, Brad Pitt. Ce dernier se serait confronté à Harvey Weinstein. Quelque temps plus tard, le producteur aurait intimé à Gwyneth Paltrow de ne parler de l'incident à personne. "J'ai cru qu'il allait me virer", confie l'actrice, qui révèle pour la première fois le harcèlement sexuel dont elle a été victime.

Rosanna Arquette, Judith Godrèche et Angelina Jolie témoignent également

Selon le New York Times, l'Américaine Rosanna Arquette et la Française Judith Godrèche affirment, elles aussi, avoir refusé les avances très appuyées d'Harvey Weinstein. Dans un mail envoyé au quotidien, Angelina Jolie dit avoir subi un comportement similaire à la fin des années 1990, lors de la promotion du film La Carte du cœur. Elle aurait repoussé ses avances alors qu'ils se trouvaient tous les deux dans une chambre d'hôtel.

"J'ai vécu une mauvaise expérience avec Harvey Weinstein dans ma jeunesse et j'ai donc choisi de ne plus jamais travailler avec lui et d'avertir ceux qui collaboraient avec lui, assure Angelina Jolie au New York TimesCe comportement envers les femmes est inacceptable, quel que soit le domaine et quel que soit le pays."

Le Times publie le témoignage de deux autres femmes, Tomi-Ann Roberts, une étudiante qui avait 20 ans en 1984, et une comédienne débutante, Dawn Dunning, en 2003. La journaliste Lauren Sivan raconte, elle, au Huffington Post que le producteur s'est masturbé devant elle dans les cuisines d'un restaurant, il y a une décennie.

plus