Un lion lors d\'un numéro de cirque, le 4 février 2015 à Bordeaux. (Photo d\'illustration).
Un lion lors d'un numéro de cirque, le 4 février 2015 à Bordeaux. (Photo d'illustration). (MAXPPP)

Somme : un lion saute à la gorge de son dompteur en plein numéro de cirque et le blesse grièvement

Un numéro de cirque a basculé dans l'horreur, dimanche 7 mai, à Doullens, dans la Somme. Alors qu'il terminait son numéro, un dompteur a été attaqué à la gorge par un lion. Griffé et mordu, il a été hospitalisé et ses jours ne sont plus en danger, selon Le Courrier picard. L'animal, lui, ne sera pas euthanasié.

"Le dompteur, comme à son habitude, a fait passer l’animal entre ses jambes pour qu’il regagne le tunnel le menant à sa cage et là, il lui a sauté dessus", raconte au journal un membre de la famille qui gère le Buffalo Circus, où s'est produit l'incident.

"Il lui a saisi et mordu la jambe, l’a fait tomber et a planté ses crocs dans sa tête et dans sa gorge, tout près de la carotide mais heureusement pas dedans", détaille un autre membre du cirque cité par le quotidien. C'est l'épouse du dompteur qui est intervenu pour repousser l'animal en l'arrosant avec un extincteur, permettant d'évacuer la victime.

Des spectateurs pris de malaises

L'attaque s'est produite sous les yeux d'une centaine de spectateurs, qui ont été évacués, rapporte Le Courrier picard, et certains ont été pris de malaises. Une spectatrice a posté une vidéo de la scène sur Facebook"C'est ma fille de 6 ans qui crie sur les images, elle a pleuré toute la nuit", raconte-t-elle, citée par France 3 Hauts-de-France.

Le dompteur "a été opéré pendant cinq heures" à Amiens, explique sa mère au Courrier picard. "Pour l’instant, il est sorti d’affaire et est actuellement en réanimation où il se réveille".

Le lion, âgé de 6 ans, était bien traité, assure le membre du cirque interrogé par Le Courrier picard, qui spécule sur la raison de cette attaque : "En ce moment, c’est la saison des amours, ils sont énervés." ll ne sera finalement pas euthanasié, mais "probablement placé dans un zoo ou ailleurs", explique la famille au Courrier picard.