Un iguane marin.
Un iguane marin. (Amy MacLeod)

Godzilla existe, c'est une sous-espèce d'iguane marin tout juste découverte qui vit aux Galapagos

Cinq nouvelles sous-espèces d'iguanes marins, dont une baptisée "Godzilla", ont fait leur entrée dans la classification scientifique des espèces, souligne mercredi 10 mai dans un communiqué le Muséum national d’histoire naturelle de Paris. Cette nouvelle classification va permettre la mise en place de mesures de conservation plus adaptées, alors que les iguanes marins sont une espèce vulnérable.

Des "populations divergentes jamais suspectées jusqu’à présent"

Parmi les cinq taxons nouvellement décrits, une nouvelle sous-espèce de grande taille, 68 cm, présente uniquement au nord de l'île de San Cristóbal (Galapagos), a été baptisée Amblyrhynchus cristatus godzilla, en référence au célèbre monstre japonais créé en 1954 par Tomoyuki Tanaka.

Cette nouvelle classification fait suite à la publication dans le Zoological Journal of the Linnean Society des données morphologiques et génétiques collectées depuis quelques années sur les iguanes marins, données faisant apparaître "l’existence de plusieurs populations divergentes, jamais suspectées jusqu’à présent".

"Leur description implique la reconnaissance de cinq sous-espèces d’iguanes marins nouvelles pour la science. La classification en compte donc aujourd’hui onze au total", ajoute le communiqué.