Voir la vidéo

Chine : cet ancien braconnier a consacré sa vie à protéger les animaux

Jusqu’à ses 18 ans, Liang Fengen opérait en tant que braconnier dans le comté de Suiyang, en Chine. Jusqu’au jour où il se retrouve devant deux oursons dont il venait de tuer la mère.

"Peu importe qui me le demande, maintenant je ne tuerai pas d’ours", annonce celui que son père nourrissait, même pendant la Grande famine, grâce à ce procédé qu'il a été difficile d'arrêter.

Chance de rédemption

Depuis 13 ans, il travaille comme ranger. Le département des forêts voulait mettre ses connaissances du terrain au service de la défense du tigre de Sibérie, dont il ne reste environ que 540 individus.

"Avec une vue d’ensemble, on comprend que l’extinction d’une espèce peut causer toutes sortes de problèmes dans la chaîne alimentaire", avance-t-il. "Depuis que j’ai rejoint l’organisation, je comprends ce qu’est la chaîne alimentaire."

Son rôle est de repérer et détruire les pièges des braconniers et repérer les traces du passages des tigres pour aider à estimer leur nombre et leurs déplacements.

Dans sa province du Sud-Est de la Chine, 30 braconniers sont devenus gardes forestiers comme Liang Fengen. D'après un proche, il en aurait "influencé beaucoup d'autres".

plus